Quelles sont les conséquences de la réforme sur les soins optiques ?

La réforme santé a généralement vocation à supprimer les restes à charge sur des postes de dépenses santé étant relativement onéreux. De plus, elle se concentre sur l’optique. Mais elle permettra à des personnes qui ont les budgets serrés de se soigner correctement dans les domaines ou s’équiper. Découvrez les conséquences de la réforme sur les soins optiques.

Probabilité du rattrapage de soins

Les professionnels de santé et les complémentaires santé en dentaires, en audiologie et en optique redoutent les conséquences de la réforme sur les soins optiques. Plusieurs Français ont également dû renoncer à quelques soins ces dernières années en raison de devoir payer les restes à charge. Il est ainsi légitime de s’attendre à un type de rattrapage de soins, surtout pour les seniors ayant de problèmes d’audition. Ces derniers pourront s’équiper avec l’appareil auditif sans supporter le reste à charge prohibitif. Bien que la grande partie de la réforme santé soit généralement prise en charge par une assurance maladie, également, les complémentaires vont y contribuer. Des études prédisent le surcoût essentiel pour ces dernières risquant de contraindre à augmenter les cotisations de manière plus importante qu’habituellement elles ne le font chaque année.

Une hausse de cotisation de l’assurance maladie

Le fait de subir une augmentation de cotisations de leur mutuelle est l’une de principales craintes des Français. Les différentes études qui sont publiées ces dernières semaines ont laissé entendre qu’il faut que les complémentaires santé répercutent le surcoût engendré sur la réforme soit sur les prix de mutuelles d’entrée de gamme, soit sur ceux de cotisations des mutuelles seniors. Le gouvernement rejette pourtant cette idée et indique que le comité de suivi sera surtout chargé de contrôler qu’un prix de complémentaires santé n’augmente également pas de manière plus importante que des augmentations annuelles habituelles.

Des prestations low cost

La grande majorité de Français approuve ladite réforme sur les soins optiques. Les lunettes sont, en effet, les soins onéreux auxquels certains d’entre eux étaient contraints de renoncer en raison de devoir payer les restes à charge que leurs complémentaires santé ne couvraient pas. Des inquiétudes se font néanmoins ressentir quant aux effets de la réforme. Les Français craignent aussi de ne bénéficier que des équipements de qualité moyenne afin de bénéficier du reste à charge zéro. En matière de l’optique, ils auront, par exemple, le choix entre 2 paniers. Intégralement, le premier sera remboursé et le second sera par ailleurs soumis au reste à charge. Ainsi, il est légitime de s’interroger toujours sur la qualité de montures ainsi que des verres qui sont proposés dans un premier panier de soins.

Prime de naissance : comment l’obtenir ?
Dossier médicale partagé (DMP) : quel est l’intérêt de le créer ?